Retour sur la sortie des 3 rivières

Impression sur la sortie « Les 3 Rivières » : 19 motos, 31 participants.

Organiser une sortie, même sur une journée n’est pas chose aisée. Il faut penser à un itinéraire, envisager une animation, choisir et commander un restaurant, le retour ….Bref tout un tas de « bricoles » qui mises  bout à bout se métamorphosent en une journée  particulièrement  instructive et basée, comme d’habitude, sur la convivialité, l’amitié, un brin de folie et le respect.

Après l’organisation vient la route. Le rôle de Road Captain n’est pas non plus de tout repos. Il faut avoir les yeux partout, surveiller les rétros, ralentir quand il le faut, etc etc… Ceux qui se sont essayé à cet exercice savent de quoi il en retourne. Pour son baptême du feu, Manu, secondé par Sév, s’en est tiré avec plus que les honneurs malgré les aléas auxquels il a eu à faire face. Ralentissement, légère panne (on ne parlera pas de chat ni même de chaton noir). Tout ce qui peut faire le quotidien d’un Road Captain. Malgré tout, cela se déroule souvent très sereinement mais une première où tout va bien n’est pas une vraie première.

Tout le monde connait la Beauce, voire la Beauce profonde mais seul un autochtone à l’esprit alambiqué pouvait nous mener dans le Dunois par un tel itinéraire. Nous avons parcouru un échantillon de ce que l’on pourrait appeler la Beauce très (trop ???) profonde. Jean YANNE disait : « Je hais les routes départementales…. ». Il aurait apprécié à sa juste valeur ce parcours que je qualifierai d’agricole et l’appellation désuète qui me vient pour qualifier certaines portions de macadam est : Chemin vicinal mais la Beauce se mérite et passe par ces voies étriquées.

Sous un soleil timide mais néanmoins présent, nous arrivons dans la région de Châteaudun afin de visiter les Grottes du Foulon. Je ne referai pas l’histoire de ce lieu mais il faut revenir à quelques 90 millions d’années en arrière pour comprendre la formation de ce site unique au monde, où nous pouvons observer des géodes marines constituées de Quartz et de Calcédoine, des fossiles cristallisés (huitres, moules, calamars, couteaux de mer et même hippocampe)  ainsi que des coraux géants. Une merveille. Je passe aussi sur les habitants de ces grottes depuis le début de l’humanité à nos jours et sur son utilisation à différentes époques pas si lointaines.

L’instant culturel consommé, c’est vers une autre activité que nous nous dirigeons, j’ai nommé la restauration et c’est là que le mot « Saveur » va prendre toute sa signification. Au menu, Paella royale. Un cadre idyllique en bord du Loir laissait augurer un intermède gustatif à la hauteur. Sur ce plan- là, nous n’avons pas été déçus. Du cramé, du pâteux, du bizarre, en bref, de l’inattendu et du surprenant. Heureusement, à 30 convives, l’humour arrive à dépasser une prestation aussi  désastreuse.

Nous en regrettions un bon vieux jambon beurre. Le fromage sans fausse note et des profiteroles un brin sèches clôturèrent  ce « repas » qui, à coup sûr, restera dans les mémoires et occupera une bonne place dans le livre des anecdotes croustillantes. Les prochains repas où du riz sera servi, cette « paella » , n’en doutons pas, remontera dans la mémoire des participants.

Il vient l’heure de prendre le chemin du retour. Nous regagnons tranquillement Beaugency pour prendre un dernier drink, un bisou d’au revoir et, comme dirait E.T : rentrer maison.

Un très grand merci et un grand bravo à Manu et Sév pour cette très belle journée organisée de main de maître, aux participants  et au safetys . Vivement la prochaine……….

Soi Franc

Soyez le premier à commenter cet article sur "Retour sur la sortie des 3 rivières"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*